Sélectionner une page

Catégorie : AUTOMOBILE/TRANSPORT

Le salon Mesures Solutions Expo s’ouvre à encore plus de mesure

Avec, notamment, la participation accrue de fournisseurs pour les procédés et de nouvelles jeunes pousses, l’édition 2024 de la biennale renforce son offre de produits et de services dédiés à la mesure. Tout en conservant ce qui a fait son originalité, à savoir la convivialité de l’événement.
À l’image du format original de la conférence de presse, le maître mot du salon Mesures Solutions Expo (MSE), organisé par le Réseau Mesure et dont la prochaine édition se déroulera les 16 et 17 octobre 2024, à la Cité au Centre de congrès de Lyon (Rhône), s’est démarquée, dès le début, des autres événements professionnels par sa convivialité.
Jérôme Lopez, directeur du Collège français de métrologie (CFM), et Estelle Duflot, directrice du Réseau Mesure.
« Nos adhérents souhaitaient à l’époque valoriser leurs compétences auprès de leurs clients et de leurs prospects, et être au plus près de ceux-ci. C’est ainsi qu’est né, en 2016, le salon MSE à Toulouse, déjà avec les Journées de la mesure (J’M) du Collège français de métrologie (CFM) et avec les pauses cafés et et les pauses déjeuners au cœur même de la zone d’exposition pour tout le monde », rappelle Estelle Duflot, directrice du Réseau Mesure.
Aujourd’hui, la biennale est devenue le seul salon, au niveau national, dédié aux solutions de mesure, de capteurs et de systèmes d’étalonnage, dont l’objectif est de cibler les bonnes pratiques industrielles de mesure. « Tous les acteurs sont représentés, de l’amont à l’aval, de la qualité aux procédés industriels en passant par la maintenance », précise Estelle Duflot. Comme lors des précédentes éditions, la manifestation sera articulée autour d’une zone d’exposition forte de 140 stands et de deux espaces : l’un pour les conférences techniques et l’autre pour les exposés thématiques.
Un large éventail de thématiques couvertes
Les conférences techniques, animées par le CFM, abordent les bonnes pratiques de mesure et l’optimisation des processus de mesure – le programme complet n’est pas encore finalisé. Quant aux exposés thématiques, qui sont assurés par des exposants, ils mettent plutôt en avant des exemples concrets de résolution de problématiques. « Nous animons quatre conférences techniques sur des sujets plus génériques, orientés sur le métier du métrologue. Ce dernier est en effet en pleine mutation depuis quelques années et n’a pas fini d’évoluer avec l’arrivée des nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle (IA), la digitalisation avec les certificats d’étalonnage numériques. Il s’agit aussi de donner un éclairage sur les nouvelles normes en cours de révision et sur notre label Trust Metrology », ajoute Jérôme Lopez, directeur du CFM.
© Cédric Lardière
Les visiteurs de l’édition 2024 de MSE pourront également participer à plusieurs autres conférences et tables rondes, sur les besoins de recrutement dans les métiers de la mesure , avec l’entreprise ACAVI, sur le développement au Maghreb, avec la présence des CCI de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie, sur la place du numérique dans la gestion de l’eau sur la métropole parisienne, avec le Cluster Eau Milieux Sols, etc. « Le Gimelec fera deux conférences techniques, notamment sur les enjeux stratégiques de l’analyse de gaz et de poussières pour les industriels dans un contexte énergétique en pleine mutation. C’est une nouveauté par rapport à l’édition précédente que d’accueillir des membres du Gimelec sur la thématique de l’analyse de gaz », se réjouit Estelle Duflot (Réseau Mesure).
Quant à l’exposition, elle regroupera, en un même lieu, des fabricants, des distributeurs et des prestataires de services, formant ainsi une offre très large de produits et de solutions en mesure pour le laboratoire, mais aussi, de plus en plus, pour les procédés avec, notamment, la participation de membres du Gimelec. « Un espace Start-up accueillera plus d’une dizaine de jeunes pousses (Advarna, CY Transfer, Dronoxy, Labomasse, LMC Electronic…), qui auront ainsi l’opportunité de présenter leur innovation. Et, dans l’espace Emploi & Formation, l’Apec sera en mesure d’accompagner les exposants dans leur processus de recrutement avec des rendez-vous en présentiel ou en distanciel. L’espace Emploi & Formation accueillera aussi des jeunes », indique Estelle Duflot.
Une complémentarité avec les Journées de la mesure
Les Journées de la mesure se tiendront donc en parallèle du salon MSE dans des salles voisines. La première journée est axée sur le processus de mesure, avec des tutoriels sur les tolérances et les spécifications, la confirmation métrologique, et l’optimisation et la surveillance le matin, ainsi que des ateliers pratiques l’après-midi. La deuxième journée, elle, se focalisera sur des problématiques techniques particulières dans les domaines de la gestion des fluides, des mesures dimensionnelles et du pesage et jaugeage.
© Cédric Lardière
« La combinaison d’une partie plutôt théorique et d’ateliers pratiques est la force de ce type d’événements, comparé à nos journées techniques. Pour construire ce programme, nous faisons appel à des experts du réseau du CFM, àsavoir des experts académiques ou de centres techniques, des industriels (Cetiat, CT2M, Mettler-Toledo, Still Marposs) », explique Jérôme Lopez (CFM).

Le LNE a inauguré sa deuxième plate-forme pour l’évaluation de l’IA

Un an après le lancement de la LE.IA Simulation, la plate-forme LE.IA Immersion du Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) est désormais opérationnelle pour l’évaluation de systèmes « intelligents » tels des robots à roues et des drones au sein d’un environnement virtuel, grâce à la vidéoprojection.

Chargement

Soyez le premier informé !

Inscrivez-vous à notre Newsletter gratuite

You have Successfully Subscribed!