Sélectionner une page

Triple actualité pour le groupe français Precia Molen !

Triple actualité pour le groupe français Precia Molen !

En plus de la nomination d’un nouveau président du directoire, la société a réalisé d’excellents résultats financiers en 2021 et acquis le Néo-zélandais Scaletec.

Triple actualité pour le groupe français Precia Molen ! La société ardéchoise vient en effet d’annoncer ses résultats financiers pour l’exercice fiscal 2021, l’acquisition du Néo-zélandais Scaletec, via sa filiale locale, et la nomination prochaine de Frédéric Mey à la présidence du directoire.

Pour son exercice fiscal 2021, Precia Molen a réalisé un chiffre d’affaires de 150,7 millions d’euros, en croissance de 10,9 % par rapport à l’année précédente. En prenant compte de l’acquisition du Français Creative IT en avril 2021, la croissance organique atteint 9,4 %.

Scaletec [Crédit : Tony Jarman]

Entre 2020 et 2021, les ventes ont progressé de 25,7 % dans la zone « Reste du monde », et même de 51,5 % en Asie-Pacifique, de seulement 2,5 % en Europe et de 11,9 % en France. Dans l’Hexagone, la croissance du chiffre d’affaires se répartit entre 14,9 % pour Precia SA et 4,9 % pour l’activité de services PMS.

Le groupe français a également enregistré un EBITDA d’un montant de 22,2 M€, au lieu de 19,1 M€ un an plus tôt, un résultat opérationnel de 14,5 M€ et un résultat net part de 9,3 M€ (+31 % entre 2020 et 2021).

En ce début d’année, le niveau de prise de commandes demeure excellent, avec un carnet de commandes continuant à grossir-il est aujourd’hui supérieur de 33 % à celui du début 2021-malgré les incertitudes liées au contexte sanitaire et la guerre en Ukraine. « Néanmoins, les pénuries de composants électroniques entraîneront des conséquences sur notre capacité à fabriquer ce qui limitera mécaniquement la croissance de notre chiffre daffaires. Et les très fortes augmentations de coût de toutes les matières premières et des composants auront un impact sur la rentabilité », prévoit la société.

Quant au rachat de Scaletec, la société, qui a été créée en 2009 par Tony Jarman et qui emploie six personnes pour un chiffre d’affaires d’environ 700 000 euros, est spécialisée dans la vente d’instruments de pesage industriel et des services associés sur l’ensemble du territoire néo-zélandaise.

Frédéric Mey, prochain président du directoire du groupe Precia Molen.

Enfin, le conseil de surveillance de Precia Molen vient d’annoncer la nomination, à compter du 2 mai 2022, de Frédéric Mey (voir photographie) au poste de président du directoire. René Colombel, l’actuel président du directoire, l’accompagnera jusqu’à son départ à la retraite, prévu le 1er octobre 2022.

Diplômé de l’École polytechnique et du Corps des Ponts et Chaussées, Frédéric Mey débute sa carrière au ministère de l’Économie et des Finances, puis intègre, en 1999, l’Inspection générale de BNP Paribas. Il rejoint ensuite, deux ans plus tard, le groupe Pechiney en tant que directeur de la stratégie et du développement pour la division Laminés.

En 2003, il est nommé directeur administratif et industriel de cette même division, avant d’être promu, quatre plus tard, directeur général de Pechiney, devenu Alcan Aviatube. Dans le cadre de la cession d’Alcan Engineered Products (Constellium), Frédéric Mey devient PDG d’ECL. En 2015, il rejoint Eurotradia International, puis, en 2017, il prend la tête du groupe Titanobel.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS.NET

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Soyez le premier informé !

Inscrivez-vous à notre Newsletter gratuite

You have Successfully Subscribed!

Share This