Sélectionner une page

CFIA Toulouse : « La priorité des visiteurs a changé, ils viennent sur un salon parce qu’ils ont des projets »

CFIA Toulouse : « La priorité des visiteurs a changé, ils viennent sur un salon parce qu’ils ont des projets »

Après Rennes et Lyon, avec Prod&Pack (ex-Europack Euromanut CFIA), GL events Exhibitions Industrie lance la 1ère édition du CFIA Toulouse, du 20 au 22 septembre prochain, conjointement avec le salon Sepem Sud-Ouest. Sébastien Gillet, directeur du salon, ambitionne d’en faire le grand événement industriel du Grand Sud-Ouest.

Propos recueillis par Cédric Lardière

ViPress Mesure. Quelles sont les raisons qui vont amener à lancer un Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA) ?

Sébastien Gillet. Ce tout nouveau rendez-vous, qui se déroulera du 20 au 22 septembre 2022, au MEETT – Parc des expositions et Centre de conventions de Toulouse Métropole, est une manifestation commune organisée pour la première fois entre le CFIA et les Sepem Industries. Pour sa 5e édition, le Sepem Sud-Ouest retrouve ainsi la période initiale du mois de septembre, après des éditions organisées au printemps, ce qui l’avait pénalisé en raison de la proximité notamment de Global Industrie. Le Sepem Sud-Ouest n’avait pas réellement pu prendre son envol, alors que la région est riche d’industries, et pas seulement avec l’aéronautique et le spatial. On y trouve également de nombreuses entreprises des secteurs de l’automobile, des biotechnologies, de l’agroalimentaire, etc. Ce dernier secteur n’est pas aussi fort qu’en Bretagne, et affiche aussi une typologie différente : le Sud-Ouest est reconnu comme une région de fruits et légumes, de vins, de salaison, etc. Il était donc pertinent de créer un CFIA, de sorte que le Sepem Sud-Ouest retrouve sa place avec un grand événement industriel multi-sectotiel en Occitanie.

ViPress Mesure. Est-ce qu’il y a un risque de compétition entre les éditions rennaise et toulousaine du CFIA ?

Sébastien Gillet. En plus de toucher une typologie de visiteurs différente, la pandémie de Covid-19 a redistribué les cartes et les priorités des acteurs, sans toutefois remettre en cause l’existence même des salons. Toutes les entreprises de la région ne viendront jamais à Rennes, que ce soit pour des raisons de logistique, de pandémie encore, etc. Cela représente donc un potentiel important pour le CFIA de Toulouse, de quelques milliers de visiteurs potentiels et de 300 à 350 exposants purement « agroalimentaires ». Au total, l’événement industriel (CFIA et Sepem) devrait réunir près de 6 000 visiteurs et environ 600 exposants.

ViPress Mesure. Les visiteurs retrouveront-ils, à Toulouse, les mêmes secteurs de l’agroalimentaire qu’à Rennes ?

Sébastien Gillet. Nous respectons l’ADN du CFIA de Rennes, avec les secteurs des ingrédients & PAI, des emballages et des conditionnements, ainsi que des équipements et des procédés. Si les ingrédients & PAI ne seront pas les plus représentés, en raison de la proximité d’autres événements, on retrouve tout ce qui sert à équiper une usine (robotique, automatisation…) et qui sera complété par l’offre de Sepem Sud-Ouest. Elle s’articule autour de quatre piliers : l’optimisation de la productivité, la sécurisation des hommes, des femmes et des sites, le soutien de la mutation numérique et l’accompagnement de la transition écologique. Une partie des exposants de Sepem Sud-Ouest interviennent dans l’agroalimentaire, comme les fabricants de pompes, de vannes, de robinets, etc.

ViPress Mesure. Quels temps forts pouvez-vous nous dévoiler ?

Sébastien Gillet. Les visiteurs découvriront le Village Innovation, l’espace Cosmed, une ligne de production de lait de coco recréé et un cycle de conférences techniques, ainsi qu’une soirée commune de type bodega, pour faciliter les échanges et le networking [réseautage, NDR]. Si, il y a encore trois, quatre ans, les visiteurs affichaient beaucoup d’intérêt pour les animations et le contenu des salons, leur priorité a changé depuis la pandémie de Covid-19. Les visiteurs viennent sur un salon parce qu’ils ont des projets, et moins pour s’informer. Notre première grande victoire est que les exposants nous ont fait confiance pour cette première édition du CFIA Toulouse. Et si tout se déroule bien, nous devrions susciter beaucoup de curiosité, de la part des politiques notamment, pour ce nouvel événement industriel.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS.NET

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Soyez le premier informé !

Inscrivez-vous à notre Newsletter gratuite

You have Successfully Subscribed!

Share This